POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


DECOUVERTE | Torri Superieure, Ecovillage italien

mardi 5 août 2008, par Jacky Siret

Toutes les versions de cet article :

  • français

Découverte de Torri Superieure Ecovillage italien inscrit dans un site médiéval exceptionnel.

Il suffit de passer le pont...

Enfin plusieurs, mais le dernier est décisif. On abandonne la machina, quelques pas encore et au détour du chemin, c’est là.

La découverte de ce fascinant village, juché à flan de montagne nous fait entrevoir l’idée que le paradis existe.

Le cœur de Torri daterait du XIII° siècle. La rivière toute proche à donnée les pierres des constructions, l’appareillage des murs est maçonné à la chaux. On recense dans ce village environ 160 pièces toutes voûtées. En se promenant dans ce dédale de ruelles et de passages couverts on réalise qu’il y a encore beaucoup d’habitations en restauration. Les terrasses accueillent des capteurs solaires et chose curieuse c’est le liège qui est la base de l’isolation des murs mais à l’intérieur. Pour des raisons évidentes d’esthétique. Objectif à court ou moyen terme des résidents, une autonomie énergétique et économique. Torri Superiore c’est juste à coté de chez nous , mais ne le dites à personne. Ce village, il faut le préserver. Torri c’est un groupe de maisons accrochées à la montagne. Les habitants de cet écovillage s’attachent depuis quinze ans à redonner vie à ces vieilles pierres et pratiquent comme activité agricole principale la cueillette des olives et leur transformation en une huile délicieuse. Ils tiennent également chambres et tables d’hôtes. La terrasse où sont servi les repas domine la vallée. La vue sur la montagne d’en face est des plus reposante. Comme un moment suspendu.

A table ce dimanche, des enfants, des couples, un visiteur solitaire, nos hôtes, nous. Tous semblent bien connaître le lieu, tous partagent un repas simple mais copieux. Un australien, un américain, des italiens bien sur. Peu de français déplore Lucilla, la maîtresse de maison qui aimerait bien nouer des contacts avec ses voisins transalpins. Nous voilà.

Lucilla nous apprends qu’elle est amie avec Serge latouche qui a séjourné plusieurs fois à Torri,

Il est collaborateur d’Alain Caillé et du Mauss que Poly a déjà eu l’honneur de présenter. Article MAUSS

Serge Latouche s’est orienté sur la promotion de la notion de « décroissance » ou « d’a – croissance » démontrant qu’une croissance illimitée dans un monde délimité n’est pas possible. Les débats sur la fin programmée de l’ère pétrole en sont une illustration éclairante.

« Mot d’ordre des gouvernements de gauche comme de droite, objectif affiché de la plupart des mouvements altermondialistes, la croissance constitue-t-elle un piège ? Fondée sur l’accumulation des richesses, elle est destructrice de la nature et génératrice d’inégalités sociales. « Durable » ou « soutenable », elle demeure dévoreuse du bien-être C’est donc à la décroissance qu’il faut travailler : à une société fondée sur la qualité plutôt que sur la quantité, sur la coopération plutôt que la compétition, à une humanité libérée de l’économisme se donnant la justice sociale comme objectif ». Serge Latouche

Source : le Monde Diplomatique novembre 2003

Video de Serge Latouche sur la décroissance


Serge Latouche - La Décroissance
envoyé par planetendanger

Torri Superiore est membre de la Rive-rete Italia villaggi Ecologici (www.aamterranuova.it/rive).

Merci à la Maison Ecologique n° 38 pour certaines infos.
Magazine Maison Ecologique

Portfolio


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9