POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


CINEMA | "De l’autre côté" de Fatih Akin

samedi 24 novembre 2007, par Jacky Siret

Toutes les versions de cet article :

  • français

Notre avis sur

De l’Autre Côté
De Fatih Akin
Prix du scénario au festival de Cannes 2007

Voyage entre l’Allemagne et la Turquie, ce film suit le destin croisé de six personnes de cultures et de religions différentes.
A Brême, un vieil émigré turc, Ali, propose à une prostituée, Yeter, turque également, de la payer pour qu’elle vive avec lui. Cette dernière envoie ses économies à sa fille Ayten, étudiante à Istanbul. Lorsque le Yeter meurt, le fils d’ Ali part à la recherche de sa Fille. Mais Ayten, activiste politique a déjà fui en Allemagne….
Il y a aussi Lotte, amoureuse de Ayten.

Beaucoup de plans fixes, des images souvent sombres, surtout les visages. La caméra est lente. Ce film est profondément marqué par l’esprit du pardon. Mais c’est aussi un message de tolérance.

Immigration, nationalisme et une bureaucratie d’un autre temps, une belle analyse de la vie politique. On y parle de l’intégration de la Turquie dans l’Europe.
Et puis, il y a Hanna SCHYGULLA, mère de Lotte. Egérie de Fassbinder, Wim Wenders, Godard… Hanna Schygulla, bouleversante sur les traces de sa fille tuée à Istanbul.
Un film magnifique, réussi, par l’un des nouveaux maîtres du cinéma européen.

A voir absolument

J. S

Portfolio


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9