POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


MUSIQUE | William Sheller un artiste talentueux et discret

dimanche 21 octobre 2007, par Julien Tardif

Toutes les versions de cet article :

  • français

Musicien, auteur et interprète, d’une grande sensibilité, il a commencé sa carrière en dehors de la musique classique, dons notre belle ville de Nice ; son premier essai dans le rock se fait en 66 au sein d’un groupe niçois, les Worst, traduction anglaise des Pires.

"William Sheller est un des rares chanteurs français à avoir construit son répertoire sur la base d’une exceptionnelle formation classique. L’harmonie, le solfège et le contrepoint n’ont aucun secret pour lui et écrire pour un orchestre symphonique est tout à fait dans ses cordes. Le tout pimenté, selon l’humeur, de rock’n’roll ou de science fiction donne une oeuvre à la fois populaire, intime et sophistiquée" (Extrait de RFI Music).

William, peut-on dire qu’il est inconnu du grand public ? Je ne crois pas, certes beaucoup de gens me disent au moins "ce nom me dit quelque chose" ou "oui je le connais mais je ne vois pas ce qu’il chante". C’est qu’il chante, compose, maitrise de nombreux instruments surtout classiques, il écrit même pour des orchestres symphoniques. Il est à classer comme un Michel Jonasz au rang des spécialistes de son domaine et non tel un chanteur de variétés de plus. Son domaine, c’est le dialogue entre la musique classique, la musique du monde et la musique contemporaine rock et autres mouvements.

Il est couronné aux victoires de la musique en 1992, pour son magnifique piano-voix « un homme heureux ».

« Un homme heureux » (1992)

Florilège en live de ses plus grands tubes :

« Dans un vieux Rock’n’roll » (1976)


William Sheller - Dans Un Vieux Rock ...
envoyé par cladstrife

« Basket ball » (1987)


William sheller - basket ball
envoyé par bisonravi1987

Nouveau Monde (1987)


William sheller - le nouveau monde
envoyé par bisonravi1987

S’il ne cache pas sa bisexualité,son identité sexuelle n’influence pas son oeuvre. En effet rien n’y transparaît dans ses textes, preuve en est, qu’on ne peut réduire aucun individu à une identité sexuelle quelle qu’elle soit.

Voir sur ce point les textes du Pôle SHS-L sur la notion « d’identité » :

SHS-L Regard sur l’anthropologie de Joel Candau

"En 1973, c’est la grande Barbara qui commande des orchestrations à William Sheller pour l’album "la Louve". Sheller lui écrit donc une partition pour le titre "Marienbad". Une relation amicale s’installe entre les deux artistes et Barbara pousse William Sheller vers la chanson, l’encourage à écrire des textes et à les interpréter. Cette idée fait son chemin dans la tête du chanteur qui dans les mois qui suivent présente une maquette à son label Philips. Ecrit en "yaourt", c’est-à-dire dans un français teinté d’un anglais volontairement approximatif, le titre se nomme "Rock’n’Roll dollars". Dès sa sortie en 1975, "Rock’n’Roll dollars" fait un carton. Du jour au lendemain, avec son texte "Donnez-moi madame, s’il vous plaît, du ketchup pour mon hamburger", William Sheller est catalogué chanteur commercial. Le public ne se doute pas encore de son réel talent de mélodiste et de compositeur" Extrait de RFi Music.

Il s’est aussi illustré dans l’héroïc fantasy avec le clip Excalibur 1989 réalisé par Philippe Druet qui a travaillé également au graphisme de l’affiche du Film le "Nom de la Rose" de Jean-Jacques Annaud (1986). Sheller est mis en scène dans un personnage hybride mi-humain mi-mécanique tel le Docteur Daniel Schreber interprété par Kiefer Sutherland dans l’excellent film futuriste « Dark City » (1998)

Version live pour le bonheur des sens :

Calogero à l’époque du groupe « Charts » avait repris l’un de ses tubes « les filles de l’aurore » (1982 pour la sortie du titre)

Et en écoute, Les « Miroirs dans la Boue » en duo avec Calogero

Biographie Rfi Music

Je vous conseille son DVD Musical (27 Euros prix Fnac) « Parade au Cirque Royal Enregistrement en public au Cirque Royal de Bruxelles »

1 Message


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9