POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


DECOUVERTE | Randonnée du dimanche 17 mai Gorges de la Vésubie

mercredi 6 mai 2009, par Jacky Siret

Toutes les versions de cet article :

  • français

Ancienne entrée de mine ravagée par la Drire

Pour le mois de Mai, Jean-Christophe et Vincent proposent la marche au départ de Duranus qui avait été reporté pour mauvais temps en avril. Quatre heures de pur bonheur à partager dans les gorges de la Vésubie. En Avant, Marche… pour le plateau de l’ancienne mine de l’Eguisse (900 m). Ce site escarpé des gorges de la Vésubie abrite un gisement de réalgar, sulfure naturel d’arsenic à la couleur rouge orangée.La mine à été fermée en 1931.

Rendez-vous donc le dimanche 17 mai à 9 h devant l’église Rusca du port de Nice. Attention au stationnement avant le départ. Vous quitterez vos véhicules à l’entrée du village de Duranus. Le dénivelé n’excédant pas 600 m cette marche, d’une difficulté moyenne est accessible à tous. (environ 4 heures aller-retour). Chacun apporte son pique-nique, et les INDISPENSABLES-du-parfait-randonneur à savoir : une vraie paire de chaussures de marche, de préférence imperméables, un T. shirt de rechange est indispensable, un K. way et une polaire pour la pause déjeuner. Une paire de bâtons (de ski ou de marche) facilitera votre ascension. En milieu de matinée, barres de céréales, ou pâtes de fruits s’imposent… une bouteille d’eau de un litre minimum par personne est à prévoir. L’heure de retour sera fonction du nombre de pauses.

RAPPEL : Le covoiturage est possible, mais il cependant nécessaire d’en informer au préalable les coordinateurs Jean-Christophe ou Vincent.

IMPORTANT : Chaque participant ne doit pas surestimer sa force et son endurance ; les randos proposées, bien que relativement faciles et accessibles à tous demandent à chacun une bonne condition physique. Avant de se joindre à l’équipe de randonneurs, chacun doit vérifier qu’il est bien à jour de ses cotisations assurances Responsabilité Civile ; en aucun cas celle de POLYCHROMES (association de bénévoles), ni celle des coordinateurs de ces randonnées ne peut être engagée. Contacts

La très belle cheminée

"Eghisse", "Eguise" ou "Eguisse", autant de documents, autant de graphies pour ce site escarpé des gorges de la Vésubie qui abrite un gisement de réalgar, sulfure naturel d’arsenic à la couleur rouge orangée, dont on devine encore les installations massives au bord d’un profond précipice. Quelques rails tordus, un squelette de chariot, une entrée de galerie, d’anciennes cabanes ruinées servant de dortoir ou de réfectoire surgissent çà et là, peu à peu repris par une végétation anarchique régnant en seul maître depuis la fermeture de la mine en 1931.

Il s’agit d’une ancienne mine d’arsenic, située à Duranus. C’est un petit site long à atteindre, perdu dans les broussailles. La mine est située au hameau de Roccasparviera, lieu-dit l’Eguisse. L’usine est en contrebas du Mont Sérena. En 1910, à son maximum d’activité, 18 ouvriers pouvaient extraire jusqu’à 3 tonnes de minerai par jour. Celui-ci était grillé sur place au moyen d’installations qui subsistent : quelques bâtiments en ruines mais dont les murs sont bien conservés. Ces bâtiments ont été construits en 1913. La cheminée de l’usine est visible de loin, elle est carrée, finement maçonnée et très belle. L’accès pédestre depuis le village de Duranus met 3 à 4 heures environ aller-retour. Il y a plusieurs galeries d’exploitation, mais nous n’en n’aurons retrouvé qu’une seule. Les haldes assez typiques nous font penser que nous sommes derrière un des énièmes massacre de la Drire, même dans un lieu aussi perdu dans les broussailles. On retrouve aussi un vestige de lavoir. La galerie quant à elle ne pose pas spécialement de problème de sécurité, puisque le minerai d’arsenic y est fort rare. On trouvera quelques taches de réalgar et de pararéalgar, il parait qu’il y a de la duranusite et de l’arsenolite, bonne chance pour en trouver. Les quelques veinules de réalgar sont déjà extrêmement maillochées, c’est donc une petite galerie dans le stérile et pas grand chose d’autre. Les minéralogistes se sont occupés de tout faire disparaître.


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9