POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


PHOTOGRAPHIE | 4 PORTRAITS DE PHOTOGRAPHES CONTEMPORAINS PAR PIERRE MARSEILLE

dimanche 8 mars 2009, par Jean-louis Garac

Toutes les versions de cet article :

  • français

Notre ami Pierre Marseille, plus connu en tant que peintre (expositions au Glam à Nice notamment et actuellement au Chat Rafi - Galerie d’Exposition, Place Grimaldi - Haut-de-Cagnes-sur-mer) nous a fait le plaisir dans le cadre du concours photo de Polychromes "Votre approche du nu" de nous écrire ce bel article, que je vous laisse découvrir :

GIF - 1.8 ko

Katy GRANNAN, ou la nudité au quotidien

Katy GRANNAN aime les gens qui l’entourent. Ses photos nous montrent des personnes que nous pouvons croiser tous les jours : voisins, serveuses, ou autres quidams posant chez eux ou dans des lieux tout à fait anodins. Cependant, ces clichés traduisent paradoxalement une élévation des modèles par rapport à leur ordinaire. Katy GRANNAN est née en 1969 à Arlington, Massachusetts. Pour réaliser ses séries de photos, elle a l’habitude de réunir ses modèles en passant des petites annonces dans des quotidiens de la banlieue de New York. Il se dégage chez ses sujets de la gravité, de l’abattement, voire du désespoir. Dans la série Hearthstone Motel, Mike, un homme est assis, nu, sur un meuble. Son regard fixe souligne une envie de se trouver dans un autre temps, un ailleurs. Il semble déjà entré dans une autre dimension. Les photos de Katy GRANNAN sont régulièrement publiées dans des magazines internationaux et sont exposées en permanence au Metropolitan Museeum de New York ainsi qu’ au musée Guggenheim de Bilbao.

site de Katy GRANNAN

GIF - 2.1 ko

Sylvie BLUM, ou le nu audacieux

Sylvie BLUM fut l’épouse du célèbre photographe Günter Blum. Elle a d’abord été modèle puis photographe. Elle possède actuellement un studio à Mannheim en Allemagne. Ses photos sont audacieuses : les sujets, femmes ou hommes, exposent leur corps et semblent défier l’objectif, le toiser, voire vouloir engager un combat avec le spectateur : qui des deux détournera le regard le premier… Il s’agit d’une forme d’existentialisme photographique : le modèle est à part entière et celui qui regarde doit l’accepter comme tel. Sylvie BLUM est aussi une passionnée du corps humain : « Le nu humain est le sujet le plus intéressant à photographier. La peau reflète la lumière sous de multiples facettes différentes et, pour sûr, le nu reste le sujet le plus classique de créations d’images à l’infini. Le corps humain est la chose la plus passionnante à photographier. », dit-elle. En 2002, Nudes, son livre en noir et blanc montre des clichés d’une grande intensité expressive. « Il n’y a rien de mieux que la photographie, c’est mon obsession. », ajoute-elle.

site de Sylvie Blum

GIF - 2.9 ko

Greg GORMAN, ou le nu clair-obscur

Pendant des années, Greg Norman fut l’un des photographes les plus en vue d’Hollywood. Il a travaillé pour de nombreuses campagnes de publicité, des films etC. Greg GORMAN aime travailler les images à fort contraste en noir et blanc où il sculpte des formes et rend perceptible le détail, grâce à la lumière savamment utilisée. Greg GORMAN est né en 1949 dans le Missouri. C’est dans les années 1980 qu’il abandonne les simples portraits et se lance dans la photo de nus. Ses modèles sont à la fois masculins et féminins. Son intérêt réside dans « l’interaction de l’ombre et de la haute lumière, du contour et de la forme », dit-il. A la manière d’un sculpteur, il cisèle les corps avec une lumière nette. Greg GORMAN explique que, pour lui, le secret d’un nu réussi consiste à ne pas trop en montrer, à laisser des zones d’ombre, un peu de mystère, ce qui crée la séduction.

site de Greg GORMAN

GIF - 3.3 ko

Philippe PACHE, ou la nudité sensible

Cette phrase de Philippe PACHE pourrait à elle seule résumer le travail de ce photographe : « J’apprécie les images qui suggèrent plus qu’elles ne montrent ou décrivent simplement le sujet. » Philippe Pache a commencé à faire des nus peu de temps après avoir été diplômé en 1982 de l’Ecole d’Arts Appliqués de Suisse. Ses premiers nus en noir et blanc de femmes élancées sont lumineux. « Je crois qu’un beau nu est un nu où l’on ne pense pas d’abord à la nudité. Je n’aime pas regarder des nus simplement pour découvrir que le modèle est beau. Je peux l’apprécier en tant qu’homme face à une femme, mais pas dans une vision artistique ou poétique. (…) Faites des nus si vous avez quelque chose à exprimer. (…) Comme l’a dit Man Ray, paradoxalement il est plus difficile de prendre une belle photo d’un sujet nu, si vous voulez exprimer une émotion. C’est exactement la même chose que de prendre une photo de Venise. Il n’est pas facile de montrer autre chose que la beauté de la cité des Doges. Mais, bien sûr, c’est un excellent exercice. » Récemment, Philippe PACHE a abandonné le noir et blanc pour en revenir à la couleur. Il y joue avec le flou, les tons retenus, presque pastel. Il travaille avec une lumière très diffuse qui révèle la sensualité de ses modèles. Philippe PACHE est présent dans une dizaine de galeries à travers le monde.

site de Philippe PACHE

GIF - 17.9 ko

Blog de Pierre Marseille

GIF - 66.4 ko

Portfolio


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9