POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


THEATRE | La nuit des Reines (deuxième couche)

on y est allé, et on a aimé

samedi 19 mai 2007, par Vincent Péchenot

Toutes les versions de cet article :

  • français
Dans le petit écrin du théâtre de l’impasse, les mots de l’auteur des Caramels Fous (http://www.lescaramelsfous.com/) sonnent toujours juste et nous font rire aux éclats. La pièce est grivoise, mais l’art de Michel Heim allié au talent des comédiens font qu’elle n’est jamais vulgaire, même dans ses mots les plus crus

Certains d’entre nous se souviennent sans doute que l’oeuvre avait déjà été jouée au Théâtre du Cours il y a quelques années... Pas facile sans doute de relever le défi, pourtant, les deux comédiennes et les trois comédiens de Recto-Verso s’en sortent avec tous les honneurs.

Dans une version très revisitée de l’histoire franco-britanique, saura-t-on enfin qui couchera avec qui, à minuit dans ce vaudeville aux sexualités mêlées ?

Premier instant de bravoure : le déchaînement orgasmo-lubrique d’une Catherine de Médicis survoltée. Viennent ensuite les excentricités d’un roi Henri en grande forme, les délires et fantasmes d’un Buckingham bien différent de celui d’Alexandre Dumas (dont il n’a dailleurs jamais entendu parler), et bien sûr les appétits sexuels débordants d’une reine Margot nymphomane. Vous me direz que j’ai sans doute oublié un personnage ; c’est vrai, mais citer le cinquième personnage dans sa plus majestueuse entrée en scène serait priver les futurs spectateurs d’un moment d’exception. Contentons nous de dire que le comédien apprécie la bière bien fraîche et que celle-ci lui donne le pouvoir de nous faire rire du début à la fin de la pièce. Une mention toute particulière à Michèle Roux, la costumière qui a su accomoder la fraise et les paillettes comme personne.

Il ne reste que deux représentations pour profiter de ce spectacle exceptionnel dans lequel les personnages ne savent plus toujours sur quelle sexualité danser ne ratez surtout pas la nuit des reines

samedi 19 mai à 21h
dimanche 20 mai à 15h

Tarifs :
Plein tarif : 15 euros
Tarif réduit (étudiant, chômeur, adhérent) : 10 euros
Enfant (- 10 ans) : 6 euros

Plus d’infos : theatredelimpasse.com
Réservations : 04.93.92.66.25
contact@theatredelimpasse.com
spectacles@polychromes.fr


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9