POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


CABARET | On vous attend au Cabaret Sexuel !!!

mercredi 25 novembre 2009, par Jacky Siret, Julien Tardif

Toutes les versions de cet article :

  • français

Mercredi 14 octobre 2009, 20h, Espace Magnan. Polychromes est invité par La Mutualité Française à l’avant-première du CABARET SEXUEL, spectacle réalisé avec le soutien de la Région, du Conseil Général et de différents « acteurs » de la prévention VIH ou (HIV en anglais).

Réalisation : la Compagnie Miranda avec Cinq comédiens de talent servis magistralement par un texte fort. Des mots, des vérités, des confessions. Ici, on se montre tel Que l’on est … ou tel que l’on voudrait être : sans tabou. Personnages tout droit sortis des délires de Almodovar : un jeune garçon qui voudrait devenir femme, une femme qui a changé de sexe, un puceau, une nympho et un travelo. Pur délire, mais le message est reçu cinq sur cinq, il faut se protéger. Homo, hétéro même combat.

D’autant que d’après une récente étude suédoise, le nombre de personnes vivant avec le virus du sida augmente dans tous les pays européens, tout comme les comportements sexuels à risques.

Dans un classement de 29 pays (l’Union européenne, plus la Norvège et la Suisse), portant notamment sur la prévention, l’accès aux soins et les droits des patients, trois petits pays arrivent en tête : le Luxembourg, Malte et la Suisse Le Royaume-Uni se classe en 9e position, la France se classe 12e, l’Allemagne 13e, l’Espagne 15e et l’Italie 27e, devant la Grèce et la Roumanie, derniers de ce classement établi par l’organisation Health Consumer Powerhouse, une société d’études suédoise.

Les comportements sexuels à risques sont une pratique de plus en plus régulière, résume Beatriz Cebolla, responsable de l’étude. « Les stratégies spécifiques au milieu carcéral sont très peu appliquées, en particulier dans les pays d’Europe de l’Est », critique-t-elle. La France, par exemple, « devrait faire un effort pour l’introduction de programmes destinés à réduire la propagation de la maladie dans les prisons ».

À la fin 2007, on estimait à environ 800.000 le nombre de personnes vivant avec le virus du sida en Europe, en progression de 8% sur une estimation faite l’année précédente. Le nombre de personnes décédant du sida a fortement décru depuis l’introduction de traitements spécifiques au milieu des années 1990.

Bonne nouvelle lue dans l’EXPRESS N° 3041 : « vingt-six ans après la découverte du virus, plusieurs équipes sont tout près de mettre au point un vaccin. Parmi elles celle du professeur français Jean-Claude Chermann qui publie ses recherches qu’il mène depuis 1988. Pour la première fois depuis l’apparition de la maladie, un essai de vaccin, inoculé à 16 000 hommes en Thaïlande, à permis d’obtenir une protection partielle. Timide victoire.

D’ou l’intérêt ou l‘urgence de réserver sa place (entrée gratuite) pour assister au CABARET SEXUEL du 1er décembre à 20 heures à la Salle de Spectacle Black Box (CAL Bon Voyage) 2 Pont René Coty - 06300 Nice

Réservation obligatoire au 04 93 82 88 90

Accès : Terminus Tramway Pont Michel Parcazur “Pont-Michel” gardienné : directement relié au terminus Pont-Michel, il facilitera l’accès au centre ville en tramway pour accéder à la Place Garibaldi. (capacité 260 places dont 6 places PMR) – Tarifs : 2€ (avec ticket de tramway Aller Retour)

°°°

PROGRAMME DE PREVENTION DU VIH ET DES IST EN DIRECTION DE ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE DE NICE-SOPHIA-ANTIPOLIS

CONTEXTE DE L’ACTION

Connu pour son caractère festif et sans limite, le monde étudiant présente malheureusement des risques de contamination aggravant : la consommation d’alcool ou de drogue lors des événements festifs étudiants favorise une baisse de vigilance, notamment pour le port de préservatif. Grâce au soutien financier du Conseil Régional PACA et du Groupement Régional de Santé Publique PACA, et en tant qu’acteurs de prévention, la Mutualité Française, la LMDE (Mutuelle des Etudiants), Sida info services, le Planning Familial 06 et le Conseil Général 06 ont mis en place un programme pour sensibiliser les jeunes sur le VIH et les IST en privilégiant leur propre interrogation sur leur propre comportement et leur sexualité.

LA CIBLE

L’université de Nice Sophia Antipolis regroupe plus de 30 000 étudiants, dont plus de 2500 vivent dans les résidences universitaires de la ville de Nice. Dans l’enquête nationale "la santé des étudiants 2005 - 2006" publiée par la LMDE, des synthèses régionales démontre que seulement 46,6 % des étudiants utilisent le préservatif sur l’Académie de Nice et que 24,3 % ont effectués un test et 23,8 % ont effectué plusieurs tests, ce qui est légèrement supérieur à la moyenne nationale. Néanmoins, suite à une enquête sur le comportement de santé des étudiants de première année inscrit dans les universités de la région, commandée par le président du Conseil régional PACA, plusieurs chiffres sont fortement préoccupants. En effet « 3 étudiants sur 10 et 1 étudiants sur 5 » déclarent ne pas se protéger systématiquement lors des relations sexuelles avec des partenaires occasionnels et plus des deux tiers des étudiants ont déclaré avoir eu des relations sexuelles au cours des derniers mois.

OBJECTIFS DU PROGRAMME

Permettre aux étudiants d’avoir une vie sexuelle et affective à moindre risque. Apporter aux équipes éducatives et d’encadrement les éléments de connaissances et de réflexion nécessaire à l’accompagnement de la sexualité des jeunes. Développer des actions de prévention dans les lieux de vie des étudiants : résidences universitaires et restaurants universitaires gérés par le CROUS.

LE COMITE DE PILOTAGE :

Le comité de pilotage départemental est composé de Sida Info Service, la LMDE, le CROUS, le Planning familial 06, le Conseil général 06, la compagnie Miranda et la Mutualité Française.

1 Message


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9