POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


LES EUROPEENNES DE POLYCHROMES | Pil’ le 1er du 1er au 5 décembre 2009

samedi 7 novembre 2009, par Polychromes

Toutes les versions de cet article :

  • français

Pil’ le 1er

Du mardi 1er au samedi 5 décembre 2009

Ce rendez-vous des Européennes de Polychromes s’associe à l’actualité internationale : la journée mondiale de lutte contre le SIDA, le 1er décembre, et propose cinéma, conférence en sciences sociales, chorale, dîner convivial…

La programmation cinématographique de Pil’ le 1er s’articule principalement autour de la thématique de cette journée mondiale de lutte contre le SIDA :

- Riparo, film franco-italien de Marco Simon Puccioni, Grand Prix et Prix d’interprétation féminine, d’Annecy en 2007. Deux femmes voient leur amour mis à l’épreuve d’un geste de solidarité envers un jeune clandestin marocain qui vient troubler cette relation part l’ambigüité de ses sentiments entre affection et reconnaissance ;

- le film du réalisateur indien Onir, My Brother Nikhil. Prix du public de Milan, grand prix du public de Montréal. Champion de natation, Nikhil Kapoor a tout pour lui, il est beau, entouré de ses amis et de sa famille, et surtout très admiré par la jeunesse de son pays. Mais, découvrant sa séropositivité, il est arrêté et incarcéré dans un sanatorium crasseux ;

- le film Tu n’aimeras point du réalisateur israélien Haim Tabakman, sélection officielle de Cannes 2009 qui aborde le sujet tabou de l’homosexualité dans la communauté juive orthodoxe ;

- le film de la réalisatrice italienne Christina Clausen, Keith Haring, le petit prince de la rue. Ce jeune artiste, est mort à trente ans du sida en 1990. Il reste un des artistes majeurs du XXe siècle, comme en témoigne ce documentaire émaillé de nombreux entretiens avec ceux qui l’ont côtoyé, d’Andy Warhol à Madonna.

Chaque film sera suivi d’un débat avec des associations partenaires.

Par ailleurs, le sociologue Jean-Yves Le Talec donnera une conférence, intitulée : « comment les gais gèrent-ils leur santé sexuelle ? Sociologie d’une post-crise »

Enfin, la chorale de Polychromes se produira dans l’amphithéâtre de l’espace associations place Garibaldi et la recette de ce concert sera au bénéfice de l’association AIDES06. Un dîner convivial suivra au restaurant Makassar *.

Merci à la ville de Nice et au cinéma Mercury pour leur importante collaboration à ces nouveaux rendez-vous, ainsi qu’aux associations AGLAE, AIDES 06, Amnesty International, ADN, et à tous les bénévoles de notre association.

L’équipe de Pil’ le 1er

contact : europeennes@polychromes.fr

Portable : +33 (0)699606669

* Diner uniquement sur réservation au 04 93 80 99 09

PROGRAMME

Télécharger le programme

PDF - 2 Mo
Programme Pil le 1er

Télécharger le dossier complet

PDF - 1.4 Mo
Dossier complet Pil’ le 1er


Mardi 1er décembre

19h00, Place Garibaldi

Participation à la marche contre le SIDA

Collectif de lutte contre le SIDA des Alpes Maritimes

21h00, Mercury

Projection suivi d’un débat
en partenariat avec l’Association pour la Démocratie à Nice (ADN) - Entrée 5€ -
En présence de Magali Traversini, avocate au bareau de Nice spécialiste du droit des étrangers
Et sous réserve une sociologue du féminisme et des questions de genre

RIPARO

France Italie / 2008 / Marco Simon Puccioni / 98mn

Grand Prix et Prix d’interprétation féminine Annecy 2007


Mercredi 2 Décembre

20h00, Amphithéâtre Garibaldi

Espace associations, place Garibaldi

Concert de la chorale de Polychromes - Entrée libre -

Direction Claude di Benedetto

Collecte au bénéfice de l’association AIDES 06

21h30, Makassar
Dîner convivial avec les choristes

Sur réservation uniquement, au 04 93 80 99 09


Jeudi 3 Décembre

21h00, Mercury

Projection suivi d’un débat
avec l’association AIDES 06 - Entrée 5€ -

MY BROTHER… NIKHIL

Inde / 2003 / Onir / 120mn

Prix du public de Milan, grand prix du public de Montréal


Vendredi 4 Décembre 21h00, Mercury

Projection suivi d’un débat
avec le relais LGBT Amnesty International - Entrée 5€ -

EYES WIDE OPEN / TU N’AIMERAS POINT

Israël France Allemagne / 2009 / Haim Tabakman / 90mn

Sélection Caméra d’or festival de Cannes 2009


Samedi 5 Décembre

15h00 Auditorium du MAMAC - Entrée Libre - Conférence de Jean-Yves Le Talec
en partenariat avec l’association AIDES 06

« Comment les gais gèrent-ils leur santé sexuelle ? Sociologie d’une post-crise »

21h00, Mercury

Projection suivi d’un débat - Entrée 5€ -

KEITH HARING, LE PETIT PRINCE DE LA RUE

France-Italie / 2008 / Christina Clausen / 82mn


RIPARO

France Italie / 2008 / Marco Simon Puccioni / 98mn

Grand Prix et Prix d’interprétation féminine Annecy 2007

Anna et Mara ont passé leurs vacances à l’étranger et rentrent en Italie. Peu après avoir franchi la frontière, elles constatent qu’un passager clandestin s’est caché dans leur voiture : Anis, un adolescent marocain. Les jeunes femmes décident de l’emmener avec elles. La cohabitation est au début tout à fait harmonieuse et Anis trouve sa place dans la vie du couple. Mais cet équilibre incertain est de courte durée. Anis, employé au noir, perd d’abord son emploi, puis il lui faut accepter d’être rabroué par Mara, dont il est tombé amoureux. Anna assiste à la désagrégation de ses rapports intimes et se bat pour conserver son foyer idyllique.


CONCERT DE LA CHORALE DE POLYCHROMES - Entrée libre -

Direction Claude di Benedetto au bénéfice de l’association AIDES 06

Créée en 2007, la chorale s’est produite en public pour la première fois, le 9 mai 2009, composée d’une quarantaine de chanteurs répartis dans les quatre pupitres : soprano, alto, ténor et basse, le répertoire va des chants traditionnels italiens aux chants de la renaissance en passant par le Gospel et les chants Zoulou.

Cette année la chorale s’est également produite, lors de l’Eté indien en septembre, et lors des XVe Assises & du Xe Congrès de la Société Française de Lutte contre le Sida en octobre. Elle se produira le 18 décembre pour Amnesty International.

Pour la saison 2009-2010, nous intégrons dans notre répertoire actuel de la variété française et internationale. A moyen terme des regroupements de chorales françaises et francophones pourraient se tenir à Nice avec une partie de répertoire en commun.

21h30, Makassar
Dîner convivial avec les choristes

Sur réservation uniquement, au 04 93 80 99 09

Rue Alexandre Marie, face au parking Corvési (Entrée du Vieux Nice)

Plat + Dessert

Gambas au pistou, pignons et tomates fraîches
Poêlées de légumes, polenta à la tapenade
Tarte Tatin

Prix 25 euros sans les vins


MY BROTHER… NIKHIL

Inde / 2003 / Onir / 120mn

Prix du public de Milan, grand prix du public de Montréal

Inde, ville de Goa entre 1989 et 1994. Nikhil Kapoor a tout pour lui, il est beau, entouré de ses amis et de sa famille, et surtout c’est un champion de natation très admiré. Mais du jour au lendemain, lorsqu’on découvre qu’il est séropositif, son monde s’écroule et il doit renoncer à sa brillante carrière. Rejeté par ses proches, il est arrêté et incarcéré dans un sanatorium crasseux. En effet, la loi indienne impose à toutes les personnes contaminées par le virus du sida d’être placées dans des lieux isolés. Nikhil va heureusement compter sur l’amour inconditionnel de sa sœur et de son amant qui se battent pour le libérer.


EYES WIDE OPEN / TU N’AIMERAS POINT

Israël France Allemagne / 2009 / Haim Tabakman / 90mn

Sélection Caméra d’or festival de Cannes 2009

Ce film aborde le sujet tabou de l’homosexualité dans la communauté juive orthodoxe. Aaron, joué par Zohar Strauss, est un boucher respecté de la communauté orthodoxe de Jérusalem, un « juste », marié et père de quatre enfants. Peu après la mort de son père, il rencontre Ezri - interprété par le célèbre acteur israélien Ran Danker - un jeune homme échoué à Jérusalem. Ezri veut étudier. Il n’a ni toit, ni famille. Il est beau. On devine qu’il est venu là pour retrouver un homme qu’il a aimé mais qui le rejette. Aaron accepte de l’employer dans sa boucherie et de l’héberger dans la réserve, à l’étage. Petit à petit, les deux hommes s’éprennent l’un de l’autre, et s’aiment, malgré la réprobation croissante du quartier. « Les juifs orthodoxes ne disent même pas que l’homosexualité est mauvaise, ils considèrent qu’elle n’existe pas », souligne Haim Tabakman. Dans une scène qui dévoile subrepticement leur proximité, chacun pose son chapeau noir sur une pierre à côté de lui. Les corps se rapprochent puis se touchent dans un bain rituel, dans la réserve de la boucherie, sur le toit terrasse où Ezri dessine. Mais la menace n’est jamais loin. D’une fenêtre, une voisine observe. Des tracts anonymes dénonçant « une infamie » circulent dans le quartier. Pourquoi ? lui demande le rabbin : « J’ai besoin de lui. J’étais mort et je revis ». Le rejet croît. Des tracts, on passe aux pierres dont Tabakman saisit le bruit sec brisant la vitre de la boucherie…


CONFERENCE de Jean-Yves Le Talec :

« Comment les gais gèrent-ils leur santé sexuelle ? Sociologie d’une post-crise »

Nous avons déjà eu le plaisir d’accueillir à Nice, Jean-Yves Le Talec, sociologue à Toulouse, ancien responsable de la publication pour l’association Aides. Il nous avait présenté ses travaux sur la subversion du genre autour de son ouvrage Folles de France, repenser l’homosexualité masculine, aux éditions La Découverte, 2008. Il revient débattre de ses travaux sur le SIDA et de la manière dont la communauté homosexuelle y fait face entre normalisation des porteurs du VIH et évolution des programmes de prévention. Il évoquera à la fois la question de l’espace des sexualités, sexe-clubs, lieux de dragues dans l’espace public et la question des transformations du militantisme associatif de prévention et de prise en charge des malades du SIDA.

Bibliographie de Jean-Yves Le Talec


KEITH HARING, LE PETIT PRINCE DE LA RUE

France-Italie / 2008 / Christina Clausen / 82mn

« L’art est destiné à tous », affirmait Keith Haring pour expliquer la signification des silhouettes stylisées qui étaient sa marque de fabrique et qu’il dissémina, au cours de sa fulgurante carrière, des couloirs du métro new-yorkais au Mur de Berlin en passant par les plus prestigieuses galeries. Artiste majeur du XXe siècle inspiré par le pop art, la BD et l’art graffiti, Haring a révolutionné le monde de l’art entre 1980 et 1990 en le démocratisant. Cela explique certainement sa popularité aujourd’hui encore, 18 ans après sa mort du sida. Composé de très nombreux entretiens (avec sa famille, ses amis ou des stars comme Yoko Ono, David LaChapelle, Madonna ou Junior Vasquez) mais aussi d’images d’archives où l’on voit Haring au travail, ce documentaire extrêmement fouillé est un complément indispensable pour tous ceux qui se sont déplacés à Lyon cette année pour y découvrir la grande rétrospective qui lui a été consacrée.


Les Européennes de Polychromes

Nouveau concept, les Européennes de Polychromes se déclinent en quatre rendez-vous annuels proposés par notre association.

Septembre 2009

L’été Indien : quatre jours avec conférences, performances d’artistes, spectacles de cabaret, cinéma avec des avant-premières, brunch associatif et soirées festives…

Décembre 2009

Pil’ le 1er : le premier décembre, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, des témoignages personnels et des interventions de sociologues, psychologues, journalistes ou écrivains et toujours des spectacles ainsi que des projections de films sur la thématique du SIDA.

Mai 2010

Espoirs de Mai : Le 17 mai, Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Pour 2010, projections des courts-métrages du concours « Jeune et homo sous le regard des autres » et autres activités culturelles…

Juillet 2010

Les Nuits Bleues : participation à la Pink Parade de Nice, cinéma en plein air et animations autour de performances d’artistes…

La chorale de Polychromes, bien entendu se produira à chacun de ces quatre rendez-vous.


Merci à nos partenaires


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9