POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


LITTERATURE | La Terre des mensonges de Anne B. Ragde

mercredi 30 décembre 2009, par Jacky Siret

Toutes les versions de cet article :

  • français

La Terre des mensonges
De Anne B. Ragde
Roman traduit du norvégien par Jean Renaud
Dépôt légal France juin 2009

Après la mort de leur mère, trois frères que tout sépare se retrouvent dans la ferme familiale. Tor, l’aîné, resté auprès de ses parents se consacre à l’élevage de porcs, Margido dirige une entreprise de pompes funèbre dans une ville proche et Erlend, le plus jeune est décorateur de vitrines à Copenhague. Les retrouvailles s’annoncent mouvementées : la tension atteint son paroxysme lorsque la question de l’héritage amène le père de famille à révéler un terrible secret. Il y a des livres comme ça où chaque ligne, chaque mot est important pour la compréhension de l’histoire. Il y a des livres comme ça, où il est impossible de lire une page en diagonale. L’auteur passe d’un personnage à l’autre et surprend le lecteur par des – il – qui déroutent. Chaque début de chapitre est déroutant : « Il (Tor) ne remarqua pas immédiatement qu’il (Tor) avait commencé à pleurer… », « Il (Erland) ne voulait pas coucher dans son ancienne chambre, il (Erland) avait décidé d’occuper la chambre du grand père … ». Mais là n’est pas l’essentiel. Les plus belles pages sont celles où Tor parle à ses truies. Peut être. Tor : « As-tu déjà oublié que tu viens d’avoir des petits ? Hou, la vilaine ! reste bien allongée alors, jusqu’à ce que tu t’en souviennes ! ». Ou bien : « C’était sa première portée. Elle avait toujours été si nerveuse, et il aurait dû suivre sa première impulsion, ne pas la faire inséminer … ». Longues descriptions de la vie à la ferme. Les porcs, le père ignoré, méprisé même. Pourquoi ? Erland, le plus jeune des trois frères vit en Suède. Réalise des vitrines de rêve pour ses clients. Carl est son compagnon, Ils s’aiment et son heureux. Homos assumés, ils assument leur différence : peignoir Armani, intérieur très déco, total look et tendance Feng Shui. Boivent du cognac de marque, du champagne Bollinger, écoute Chopin, U2. Erland n’a jamais parlé à Carl de sa famille qu’il a quitté il y a vingt ans sans y revenir. Pourquoi ? il te faudra attendre les dernières pages pour l’apprendre. Erland et Carl. Ils s’aiment et ne s’en cachent Pas. Ou l’on découvre aussi l’existence de Torunn, fille de Tor qui vient saluer pour la première et la dernière fois sa grand-mère qu’elle ne connaît pas. Pourquoi ? Margido, lui ne semble pas important dans cette famille. Un peu extérieur à ce drame sous-jacent. Juste que cela fait presque dix ans qu’il n’est revenu à la ferme. Ben oui, mais il parlera lui aussi. Plus tard. Et son témoignage sera capital. La mère, quatre vingt (printemps), tu comprendras très vite sa responsabilité dans les souffrances de chacun. Mais a t’elle vraiment choisi sa vie ? Est elle une victime elle aussi de tous ces secrets de famille ? Torunn : « votre mère est une garce » page 362. Et le père ? Ben oui le père ? Là, je ne peux vraiment pas t’ en parler. Dans les campagnes norvégiennes, l’homosexualité est tabou. Pas plus ni moins que dans les nôtres. Rien de plus contemporain. Texte efficace, dérangeant, thème peu abordé dans la littérature française, l’indicible a ses limites. La vérité éclate dans les dix dernières pages. Erland : « on n’explique pas nécessairement tout, dit il enfin ». Rien vu venir. Terres de mensonges. Anne B. Ragde décrit les relations ambiguës entre les trois frères avec un talent remarquable et signe un roman passionnant à l’humour grinçant. La Terre des mensonges est le phénomène incontournable de la scène littéraire norvégienne (traduit dans plus de 15 langues, il a reçu en Norvège le très prestigieux prix Riksmal). Il a été adapté au théâtre et à l’écran. Plus d’un million de téléspectateurs ont suivi cette saga familiale subtile et incroyablement bien menée. Il y a comme ça des livres. La suite paraîtra en 2010. Perso, je l’attends avec impatience.

Jacky SIRET

La Terre des mensonges de Anne B. Ragde
Roman publié chez Balland, 22 euros 90


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9