POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


SPECTACLE l Offenbach plus vivant que jamais !

mercredi 20 janvier 2010, par Vincent Péchenot

Toutes les versions de cet article :

  • français

Offenbach, tout le monde connait par coeur !

La vie parisienne, la belle Hélène, les contes d’Hoffman... et quoi d’autre encore ?  ???

Et voilà, comme tant d’autres compositeurs prolixes, Hoffenbach est victime des ses tubes et le reste de son oeuvre, soixante dix pièces, est tombé dans un oubli d’une grande injustice.

Aujourd’hui, la compagnie AUTEUIL 04 VIRGULE 7 réveille ce répertoire.

Bien sûr, Offenbach, ça date... on pourrait même penser que ces livrets du XIXème siècle seraient couverts d’une épaisse couche de poussière. Ce serait mal connaître l’envie de scène des membres de cette jeune compagnie. Ce sont de jeunes artistes lyriques, amoureux du jeu scènique. Avec leur metteur en scène Grégory CAUVIN, ils nous proposent deux pièces dépoussiérées et dynamiques.

L’ILE DE TULIPATAN

et

LA CHATTE METAMORPHOSEE EN FEMME

La première est tout particulièrement inscrite dans notre choix d’éclairer la culture avec un rainbow-projecteur. Une pièce drôle comme savait les écrire le Maître, bien sûr, mais aussi un vrai questionnement sur les rôles sociaux des genres masculins et féminins et sur la manière de vivre et d’assumer un genre assigné à la naissance.

la deuxième, inspirée de la fable de La Fontaine est un conte fantastique.

lire en fin d’article l’extrait du dossier de presse

Les rôles sont tenus brillamment par de jeunes artistes qui assument parfaitement le double costume de comédiens et de chanteurs lyriques. C’est n’en doutons pas cette volonté d’artistes complets qui donne à la mise en scène toute son efficacité.

(photographies lors d’un showcase à la Fnac de Nice le 20/01/2010)


Pour venir découvrir et applaudir ce spectacle, Polychromes vous propose des places à tarifs réduit (12€ au lieu de 15€)

samedi 23 janvier 2010 à 21h

Réservation (urgentes) auprès de Vincent 06.64.36.51.00


L’ILE DE TULIPATAN

et

LA CHATTE METAMORPHOSEE EN FEMME


de Jacques OFFENBACH

Adaptation, mise en scène : Grégory CAUVIN

Grégory CAUVIN

Assisté de : Loick VARELLA
Sous le regard chorégraphique de : Audrey VALLARINO
Direction musicale et piano : Nelly FOURCADE/Isabelle DONATI

Avec :
Léa SARFATI, Véronique CHEVALLIER, Richard BOUSQUET, Humberto AYERBE PINO, Claude CASTEL

les 22 et 23 janvier 2010 à 21h et le 24 janvier 2010 à 15h au théâtre de la Cité, 3 rue Paganini à Nice


Extrait du dossier de presse :

Les amours impossibles... Voilà un sujet très fréquemment traité à l’opéra, et qui ne prête pas souvent à rire. Mais lorsque Jacques Offenbach décide de s’y intéresser, on ne peut qu’être intrigué de la façon dont il va réussir à s’en emparer avec toute l’excentricité qu’on lui connaît habituellement. C’est ainsi qu’au travers de deux petits ouvrages en un acte, il parvient encore à nous surprendre en inventant, avec ses librettistes, des contrariétés amoureuses tout à fait rocambolesques. Tout d’abord, avec La Chatte métamorphosée en femme, sur un livret de Scribe et Mélesville, représentée en 1858, qui s’inspire de la fable éponyme de Jean de la Fontaine. Un jeune homme, qui s’est coupé du monde après avoir été ruiné, croit que sa chatte, le seul être dont il souhaite encore être aimé, peut être transformée en épouse grâce à une amulette indienne. En apprenant à ses dépens que s’éprendre d’un animal n’est pas plus aisé que courtiser un être humain, il ne sait pas qu’il est en réalité victime d’un stratagème élaboré par sa cousine afin qu’il consente à l’épouser. Tout finit fort heureusement par un mariage. Dans L’Ile de Tulipatan, « à 25000 kilomètres de Nanterre, 473 ans avant l’invention des crachoirs hygiéniques », comme l’indiquent les auteurs Chivot et Duru pour sa création en 1868, c’est la fille du Grand Sénéchal qui est éprise du prince Romboïdal. Oui, mais voilà : c’est un garçon manqué et lui est très efféminé. La cause ? Hermosa est en réalité un garçon et lui est une fille car pour faire plaisir aux parents on a dû modifier leur sexe à l’Etat civil le jour de leur naissance. Et jusqu’à ce que tout soit révélé, il paraît bien impossible d’organiser des fiançailles et cela occasionne à tous bien des tourments. Mais là encore, tout finira par une chanson.

Au final, une opérette proche du fantastique et un opéra bouffe qui flirte avec l’absurde. Mais surtout une musique toujours aussi efficace à la fois poétique et pleine d’humour. Bref, une soirée pour tous qui saura ravir petits et grands car chacun, au travers de ces folles histoires qui soulèvent néanmoins des thématiques profondes (Les animaux valent-ils mieux que les hommes ?, qu’est-ce qu’être un garçon et être une fille ?), saura y trouver son compte.


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9