POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


HISTOIRE | Magnus Hirschfeld pionnier des luttes LGBT

lundi 10 mai 2010, par Jacky Siret

Toutes les versions de cet article :

  • français

Journée mondiale de lutte contre l‘homophobie

Magnus Hirschfeld pionnier des luttes LGBT 14 mai 2010 : 75ième anniversaire de sa mort à Nice

Projection au Mercury à 20h le 14 mai du film : "The Einstein of Sex".

Le titre de ce film est trompeur, il s’agit là en fait des travaux scientifiques de Magnus Hirscheld (1868-1935) sur les sexualités. Ce surnom lui vient d’ailleurs de médecins américains qu’il rencontra lors de ces conférences aux Etats Unis. Ce film traite aussi (déjà) d’ outing, de chantage … de générosité.

Le réalisateur de ce film : Rosa Von Praunheim est probablement le réalisateur gay le plus productif de la planète. Pour les uns c’est d’abord et avant tout de la provocation, pour les autres ce sont des films cultes. C’est un Film Trash, Kish, provocateur. L’histoire d’un Juif, socialiste et homosexuel dans une Allemagne impériale rigoriste et nazie, Magnus Hirschfeld fut un militant infatigable des libertés et des droits des homosexuels. Cet engagement et sa vie privée lui vaudront de violentes attaques, parfois même physiques. Sexologue mondialement reconnu, il part à l’étranger pour une tournée de conférences au début des années 30. C’est de son exil qu’il verra son Institut, l’œuvre de sa vie, brûlé par les nazis. Il ne reviendra jamais en Allemagne. Son slogan était « L’égalité de droit grâce à la science ». Une des thèses qu’il défendait était celle du caractère inné de l’homosexualité - ce qui par conséquent devait plaider contre la condamnation pénale de l’homosexualité.

Il développa une théorie du « troisième sexe ». De plus, il créa la théorie des « inter-marches sexuelles », il s’agit d’une échelle allant de la masculinité à la féminité qui englobait les homosexuels, intersexuels et transsexuels (ou personnes transgenres). Après des études de médecine (1888–1892) à Strasbourg, Munich, Heidelberg et Berlin, il ouvrit son premier cabinet à Magdebourg. Deux ans plus tard, il s’installa à Berlin. C’est dans la maison de Magnus Hirschfeld que fut créé, en 1897, la toute première organisation politique mondiale en faveur de l’égalité des droits, véritable ancêtre des Centres LGBT. La première volonté de cette organisation que fut le Comité scientifique humanitaire, le W H K, était l’abrogation du très célèbre paragraphe 175, pilier de la discrimination des homosexuels par la loi. Il n’y réussi pas, le paragraphe 175 fut aboli Allemagne en 1969. En 1934, il déménagea à Nice. Il y décéda le jour de son 67e anniversaire, en 1935.

Un débat est prévu en fin de projection en présence de responsables nationaux de l’association MDH (mémorial de la déportation homosexuelle).

Le MDH fleurira la tombe de Magnus Hirscheld en présence d’élus niçois et de représentants associatifs, à 18h au cimetière de Caucade à Nice. Les niçoises et les niçois sont invités à s’associer à cet hommage.

2 Messages de forum


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9