POLYCHROMES

TOUTES LES CULTURES LGBT : ARTS VISUELS - PRATIQUES ARTISTIQUES - SPECTACLES VIVANTS - CHORALE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - LITTERATURE - DECOUVERTE DU PATRIMOINE


TRIP-HOP MUSIC | Une balade dans l’univers Trip-Hop Music… morceaux choisis

lundi 13 août 2007, par Julien Tardif

Toutes les versions de cet article :

  • français
L’esprit Polychromes c’est aussi cela, un détour par les arts, ici la musique, support pour nous rappeler que partager des émotions, abat les frontières, et nous renvoie - il en est encore besoin - à notre commune humanité - dignité.

Le trip-Hop, genre musical peu connu du grand public, est pourtant un chef d’œuvre de créativité dans la manière de mélanger des sonorités de multiples horizons et des voix d’une chaleur à faire vibrer tous les sens. Des concentrés de talents diversifiés au service de vos soirées-détente ou de vos nuits câlines…

Ça ne sera certainement pas le dernier article que je consacrerai à ce genre musical ... Petit aperçu d’artistes et de morceaux de choix.

Ce genre musical a pour base une rythmique hip-hop, sur laquelle viennent se greffer toutes sortes d’influences, jazz, blues, musique électronique, musique de film, soul, rock, etc. L’étymologie du terme « trip hop » provient de la contraction de l’expression abstract hip-hop, une branche plus instrumentale et expérimentale du hip-hop. Ainsi, tout en s’inspirant beaucoup des genres déjà existants, le but du trip hop est de procurer une émotion transcendante en travaillant un côté innovant et expérimental. Le son est donc souvent riche et composé de nombreuses pistes superposées, mêlant voix, instruments et samples électroniques. On s’accorde généralement sur le fait que les racines du trip hop se trouvent dans les groupes évoluant dans la ville britannique de Bristol au début des années 1990.

Du coté des précurseurs anglais ma préférence va à « Lamb »

La beauté d’ Andrew y est peut-être aussi pour quelque chose…

Le duo électronique Lamb vient de Manchester en Angleterre. Formé en 1994 par le producteur Andrew Barlow et la chanteuse Louise Rhodes, Lamb sort un premier single intitulé Cotton wool en 1996. L’année suivante, l’album Lamb paraît, mélangeant jungle, ambient et électro-jazz. En 1999, le duo anglais enregistre Fear of Fours, puis un troisième deux ans plus tard, What Sound. Between Darkness and Wonder, confirme en 2003. Les deux premiers albums laissent un sentiment plus sombre à l’écoute que les deux suivants plus apaisés avec l’utilisation d’instruments et de sons plus acoustiques (guitares, cordes et percussions sur quelques morceaux notamment), qui donnent à certaines chansons une atmosphère électro-folk.

La voix de Louise Rhodes, ici sur le tube Softy, nous rapproche plus de la tendance Poprock.

Pour le trip-hop dans les Musiques de Film : l’incontournable Craig Armstrong

C’est bien à lui que l’on doit la diffusion dans le grand public de ce genre musical : tous les fans (et il y en a !) apprécient cette douce alchimie si particulière qu’est l’incursion du classique dans la pop et l’électronique... Cet écossais, reconnu par de nombreux prix au début des années 80 est avant tout un pianiste. Fort du succès de toutes ses collaborations (avec U2, Madonna ou les films de Baz Luhrmann Roméo+Juliet et Moulin Rouge) et de ses deux premiers albums solo ("The Space Between Us’ et "As If To Nothing’), Craig est incontournable.

Voici son titre-phare, « This Love », de l’album « The Space Between Us », qui a été repris dans de nombreux films, notamment Sexe Intentions, ou la série Prison break. Il est chanté par la chanteuse des Cocteau Twins, Elizabeth Fraser.

Les Français ne sont pas en reste avec Télépopmusik

C’est à la fin des années 90, que Stéphan Haeri, Christophe Hétier et Fabrice Dumont montent Télépopmusik, du nom d’une boutique de hi-fi/électroménager du 19ème arrondissement de Paris. Le trio enregistre, courant 2001, un premier opus intitulé Genetic World, un second suivra Angel Milk en 2005. Leur musique électro traverse les influences multiples : jazz par leur collaboration avec la chanteuse américaine Angela Mc Cluskey une voix envoûtante ; ils s’inspirent aussi de la Pop (avec la voix de Déborah Anderson) et puise également dans le rap (collaboration avec Mau, de l’ancien groupe Earthling).

Voici la chanson qui les a fait connaître : Breathe.

Et Angela McCluskey en solo en studio, on ne se lasse pas de sa voix.

Le site spécialisé en français - un véritable Abécédaire

http://www.trip-hop.net/index.html

Copyright ©
Tous les textes et vidéos présents sur Polychromes.fr sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d’édition et sont protégés par copyright. Si un auteur ou une société accréditée désirent s’opposer à la publication de ses textes, il lui suffit de nous contacter pour qu’ils soient supprimés.


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9